#Aikibudo : Un art martial ancestral

Petite cigogne, tu le sais peut être mais le grand oisillon a toujours eu du mal à se trouver une activité parascolaire qui lui corresponde, plusieurs facteurs entrant en jeu … ennui, hypersensibilité, phobie d’être tenu, problème d’équilibre, de chaussage et j’en passe.

Et cette année il est conquis, oui je te le dis conquis, il y court tous les mercredis et vendredis, que dis-je il y vole … il a découvert, enfin on a découvert l’Aikibudo … kesako ?

Alors tu t’en doutes je ne suis pas passée ceinture noire d’art martial en deux temps trois mouvements, et malgré mon grand respect pour certains rituels asiatiques (oui sauf ceux qui incluent des animaux hein … enfin on se comprend) je n’ai pas la prétention de pouvoir t’expliquer réellement tout sur l’Aikibudo, alors je vais simplement te dire ce que j’ai compris, ce qui plaît à mon grand, et te donner les coordonnées du dojo qu’il fréquente.

Ce que j’ai compris d’abord

C’est un art martial (balèse la meuf) d’origine japonaise basé uniquement sur les techniques de défense.

Le terme aïkibudo est composé de quatre kanji signifiant approximativement :

  • Ai : Harmonisation
  • Ki : Souffle, énergie
  • Bu : La force qui permet la paix
  •  : Voie

L’assaillant et le défenseur sont dits « partenaires » et non « adversaires » ; ils échangent régulièrement leurs rôles, qui sont déterminés à l’avance. Il n’y a donc pas à proprement parler d’affrontement. Ni vainqueur, ni vaincu. L’une des conséquences est qu’il n’existe pas de compétition dans cet art martial. Et ça madame, comment te dire, ça a marqué beaucoup de points chez maman …

Ce qui lui plaît

Ce qui lui plaît ? Son maître évidemment, Bruno Barjavel, qui fait preuve (avec son équipe) d’une pédagogie vraiment adaptée aux enfants, qui cherche à tous les connaître et les comprendre.

Le fait que le temps d’entraînement comprenne un temps de défoulement, que les étirements lui permettent de travailler son équilibre, et qu’aucune réflexion ne lui a été faite sur sa « petite différence ».

Pour l’instant il n’y a eu aucun maintien au sol, et les exercices sont faits de telle manière qu’il n’a aucune impression de redondance, et cerise sur son cheesecake, quelques armes sont étudiées, le bokken (sabre de bois d’entrainement), le tanto (couteau de bois), le bo (bâton long), il n’en fallait pas plus pour réveiller le jedi qui sommeillait en lui …

Tu veux plus d’infos

Tu peux consulter le site de la fédération française d’Aikibudo. Et les coordonnées du dojo fréquenté par l’oisillon se trouvent avec celles des autres villes sur le même site.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Previous Post Next Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 shares
Magalie & Chloé, varoises

Magalie & Chloé, varoises

Bienvenue sur Au Jardin des Cigognes, un blog de mamans, pour toutes les nanas qui déchirent !