#DIY : bricolage, cuisinette pour enfant

Aujourd’hui, nous allons parler bricolage. Il y a une chose essentielle à savoir chez moi : j’ai un million de projets à la minute, et il m’en faut toujours un sous le coude. J’ai la chance d’avoir un mari qui comme moi, adore imaginer, créer, concevoir et le DIY que nous allons réaliser aujourd’hui est en grande partie son idée. Alors chéri, si tu passes par là, merci (et surtout de me supporter, parfois je suis chiante).

Mais quel est donc le sujet de ce DIY ? Facile, une cuisinette pour enfant. Oui, oui. Et pas dans n’importe quel meuble … Dans une travailleuse. Comment ça, une travailleuse ? Et bien clique sans plus attendre pour découvrir le résultat !

Illustration_cuisinetteCette idée, comme je le disais, est celle de mon mari à la toute base. Pas le choix du meuble, mais l’envie de faire une cuisinette pour notre fille. A la base, je ne te cache pas, en grande fan des suédois, je voulais acheter le modèle IKEA que j’adore. Mais ça ne convenait pas à Monsieur. Nous avons réfléchi ensemble à la manière dont nous pouvions réaliser la cuisinette et c’est en allant chez mes parents, en tombant sur une vieille travailleuse en piteux état, que je me suis dit « et pourquoi pas ? ».

Au début, mon mari a trouvé ça drôle. Oui, drôle. Comme si construire une cuisinette dans une travailleuse était faisable. Mais nous avons récupéré le petit meuble malgré tout. J’ai fait une maquette à la va vite et en lui montrant, mon mari a été plutôt séduit. C’était parti ! Je voulais donc partager mon projet avec toi, car je suis plutôt satisfaite du résultat (oui, ça m’arrive parfois. J’ai le droit hein). On y va ?

Etape 1
Démonte ton meuble. Prends bien soin de récupérer les vis, si c’est possible, afin de tout réutiliser plus tard. Prends peut-être une photo du meuble, pour te rappeler comment le remonter ensuite. Oui je sais, ça sent le vécu, ahah.

Etape 2
Ponce, ponce, ponce. Du moins, tout ce qui est en état. Pour le reste, je te conseille la pâte à bois pour arranger des endroits un peu abîmés et pour les autres pièces bien trop amochées, prends les mesures, achète des planches de bois et remplace.

Etape 3
Remonte ta structure. A savoir, le bas de ta petite travailleuse. Nous avons ajouté un four, en clouant une plaque aux dimensions, à un peu moins de la moitié des pieds du meuble ainsi que sur les côtés. Pour la porte, nous avons vissé une poignée achetée chez Castorama et avons fait tenir le tout, à l’aide de charnières.

Etape 4
A toi la peinture. Passe deux couches de la couleur de fond de ton choix, en prenant soin d’attendre un minimum entre les couches. Si tu choisis d’ajouter des touches de couleur, passe une troisième couche aux endroits désirés. Ici, nous avons acheté des testeurs chez Castorama, qui ont largement suffit. Attends 24H avant de t’attaquer à la suite, par précaution. J’avais du vernis colle et j’en ai passé un couche afin de protéger la peinture, un peu partout. Ca sèche relativement vite.

Etape 5
Tu peux maintenant remonter le meuble. N’oublie pas d’ajouter deux poignées sur les côtés, afin de pouvoir t’aider à ouvrir la travailleuse. Pour que le rendu soit joli lorsque le meuble est ouvert (mes rangements du bas servant à ranger la dinette, par exemple), j’ai imprimé des motifs que j’ai collé au vernis colle, sur le fond.

Etape 6
Réalise les plaques de cuisson. Pour cela, j’ai peint deux couvercles de pots à confiture en noir. Ensuite, je les ai collés avec de la glu, sur mon support. Pour donner une touche de réalisme, j’ai imprimé un filtre à évier et l’ai collé sur le fond.

Etape 7
Récupère 5 bouchons de boissons type Coca Cola. J’ai essayé de les peindre dans un premier temps mais la peinture ne tenant pas sur le plastique, j’ai acheté des feuilles très fines de couleur argentée et à l’aide de vernis colle, j’ai recouvert mes bouchons. Une fois secs, colle tes bouchons : 3 pour le four et 2 pour les plaques. J’ai ensuite dessiné les détails au marqueur fin. Pour éviter que les vis ne se voient sur le devant, j’ai réutilisé les feuilles argentées en coupant de petits cercles et en les collant à l’emplacement des vis. Attends bien plusieurs heures avant d’essayer d’ouvrir et fermer la travailleuse, sinon ça risque de s’abîmer.

Etape 8
Il ne manque plus que le robinet. Pour cela, nous avons découpé deux morceaux de tasseaux que nous avons collé et une fois de plus, je me suis servie de mes feuilles argentées pour recouvrir le tout. Pour le fixer, deux solutions : soit en ajoutant une charnière, soit un plaçant un aimant. Les deux se valent.

Et voilà, la cuisinette est terminée ! Pour ajouter un petit détail encore plus mignon, à placer au dessus du meuble, j’ai imaginé une scènette, avec une fenêtre et des crochets pour suspendre les ustensiles de cuisine. Et parce que j’aime bien me rendre folle, j’ai aussi découpé un “Ma cuisine” et des décorations à coller sur le dessus, qui se voient une fois les portes fermées. Alors, elle est pas jolie ma travailleuse ? Si tu as le moindre doute, des questions, des envies, je serai ravie de te répondre ♥︎ Maintenant file, Noël approche et il ne reste qu’un weekend !

Étiquettes : , , , , , , , , , ,
Previous Post Next Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 shares
Magalie & Chloé, varoises

Magalie & Chloé, varoises

Bienvenue sur Au Jardin des Cigognes, un blog de mamans, pour toutes les nanas qui déchirent !