#Maternité : L’hôpital d’Hyères

Petite cigogne, un partage plutôt local, pour commencer la semaine. J’ai accouché il y a quelques temps déjà, mais nous avions chacune envie de parler des maternités que nous avons choisi. La maman hippie que je suis ouvre le bal, avec cet article qui te donnera un ressenti général sur ce que j’espérais trouver ou pas dans une maternité. Tu peux être concernée, même si tu n’es pas du Var.

Je ne vais pas te donner ici tous les détails de mon deuxième accouchement, déjà parce que ce ne serait pas très intéressant, et parce que surtout nous sommes pour que tu aies des enfants (je déconne … Ou pas). Tu es prête ?

Illustration_MaternitéPour mon premier enfant, j’ai accouché à la Clinique Saint Jean (Toulon), elle a depuis été entièrement refaite, donc je ne voyais pas l’intérêt de te parler d’une infrastructure qui avait sûrement totalement changée d’apparence depuis et d’organisation ! Et la grossesse de mon fils a été très particulière du fait de sa maladie, et des suites opératoires donc ce serait un tout autre sujet.  Du coup je vais ici te parler de la maternité d’Hyères (83400) qui a pris soin de la fin de ma grossesse, et de mon accouchement pour la princesse aux pieds nus.

D’abord l’équipe gynécologique

J’ai été suivie par un gynécologue qui m’a récupérée à 7 mois de grossesse, le mien ne pratiquant plus les accouchements. Il a récupéré le dossier et m’a beaucoup inquiétée. En effet jusque là, on ne m’avait rien diagnostiqué de particulier, et lui a vu un risque de macrosomie, un diabète de grossesse et voulait, si on arrivait à terme, une césarienne car risque d’hémorragie, et refusait de me déclencher avant pour l’éviter … (Parce que je voulais un accouchement par voie basse) … Et comme tu as pu le deviner en me lisant, je ne suis presque pas têtue … Je ne remets pas ici en doute son jugement médical, ou son professionnalisme, mais je regrette de ne pas avoir été entendue voire même écoutée dans mes sollicitations.
Cependant rien n’a été mis de côté, un suivi performant (même si trop médicalisé à mon goût) et une vraie équipe avec des sages femmes qui elles par contre étaient vraiment très à l’écoute !

J’ai également eu un accident de voiture avec choc violent à l’avant (je conduisais) et ils ont aussi pu me suivre et me rassurer suite à cet événement (si tu me lis petit con qui fait des 360 en allant trop vite dans un rond point … je ne t’aime définitivement pas) …

L’accouchement : The day !

J’ai eu la surprise (je savais qu’il y en avait mais n’avait jamais été suivie par un homme sage femme) d’être accompagnée par un sympathique barbu à mon arrivée, qui m’a suivie toute la journée car oui j’ai perdu les eaux à 7h00 du matin et … j’ai accouché à 02h35 … Le lendemain (compte toi aussi les heures … c’est long …), à l’écoute, très délicat, respectueux du peu de l’intimité qui me restait (oui tu sais que ton cul est plus visité que la tour Eiffel quand tu accouches faut t’y faire) … Les chambres de travail sont équipées de ballons, de suspensions (oui mais là c’est moins sexy qu’avec Mr Grey …) et même pour certaines d’une baignoire, tout est fait pour que tu te sentes à l’aise et que tu puisses te préparer en respectant ton projet d’accouchement si tu en as écrit un ou que tu puisses improviser face à l’inconnu dans les meilleures conditions.

• L’accouchement arrive, et oui forcément quand tu accouches sur deux jours, tu découvres deux équipes … Et là je vais te parler de ma sage femme d’amour, celle qui a sauvé mon accouchement par voie basse, celle qui m’a transformé en Xéna la guerrière … Je n’avais plus de force … Mais plus de force du tout, sous oxygène en mode shaker je tremble de la tête aux pieds. Ma toute petite fille (plus de 4 kilos, la vilaine) se présentait le nez en l’air, et avec trois tours de cordon autour du cou … (ben oui tant qu’à faire on est attachée à maman ou on ne l’est pas) et elle a suffisamment cru en moi pour que nous n’appelions pas le gynécologue. A deux elles m’ont accompagnées, m’ont aidé et cette princesse rondelette est sortie ! Elles ont été à l’écoute de la douleur, à l’écoute de mes besoins, ont cherché toujours à me soulager, à faciliter le travail, à privilégier la voie naturelle pour toute chose. Vraiment au top … Si vous passez par là, sages femmes, je vous aime <3

• Un minuscule bémol qui va te faire rire, le chéri s’est plaint que seul un tabouret lui avait été proposé pour rester à côté de moi en salle de travail … Alors qu’il était fatigué (si tu as déjà accouché, tu peux le taper, même si tu ne le connais pas) …

Le post accouchement

Bon le post accouchement a été un peu dur, bébé est née toute bleue et a donc disparue dès sa sortie de mon champs de vision. Je dois t’avouer que je ne l’ai même pas vue, j’ai fermé les yeux pour me remettre de la délivrance … Et elle est partie … Pendant trente minutes, sans cri, sans pleurs (enfin pas les siens) et la trouille était au rendez-vous … Mais l’équipe a été à l’écoute, ma sage femme d’amour toujours a fait les soins post accouchement avec douceur, j’ai eu très peu de points, deux ou trois et magnifiquement faits, plus de douleurs en une journée (17 avec mon premier accouchement avec gynécologue et bébé plus petit … Et trois semaines pour ne plus ressembler à un pingouin en marchant … Si tu passes par là, merci de retourner en CAP charcuterie…).

Comme j’avais le souci du détail dans le test, j’avais brieffé ma fille pour qu’elle teste aussi la partie “fais une jaunisse à la maternité“. Ahaha … Ou pas. Bon là, je serais un peu plus modérée, les prises de sang ne m’avaient pas été annoncées, ni la cause, du coup maman louve a sorti les dents, les griffes et le reste … Mais au final les infirmières en pédiatrie ont été à l’écoute aussi et même si on ne m’a proposé de faire les prises de sang au sein, on lui a donné du glucose, et elle tétait le doigt. Et à part les scéances d’UV, ou là non plus on ne me l’a pas laissée pleurer trois heures, ce que j’ai fortement apprécié et qu’elle a toujours clôturé par un caca dans la machine (solidarité oblige, sauvons les copines, j’ai pourri la machine elles iront pas), le séjour s’est super bien passé !

L’accompagnement à l’allaitement a été parfait, on s’est inquiété de la mise au sein, on a vérifié que la montée de lait était là et bien en place, que les tétées se passaient bien … On a été très à l’écoute sans être donneur de leçons désagréable (si, il y en a des gens comme ça … plein …), j’ai vraiment apprécié cette maternité, et toute son équipe.

Voilà mon ressenti. Je voulais juste rajouter un mot spécial pour ma sage femme à domicile, Sophie Barre, qui m’a suivi à la maison car le pré accouchement c’est aussi super important. Alors oui je la cite, car sans elle, ses conseils en homéopathie, en sophrologie, sa confiance aussi, je n’aurais sûrement pas pu amener ce projet d’accouchement par voie basse au terme. Elle a été formidable, présente et a fait un travail génial. Si vous avez la chance de vous faire suivre par elle, foncez !

Tu sais tout de mon aventure à la Maternité d’Hyères … et toi ton séjour en maternité c’était où et c’était comment ?

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Previous Post Next Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 shares
Magalie & Chloé, varoises

Magalie & Chloé, varoises

Bienvenue sur Au Jardin des Cigognes, un blog de mamans, pour toutes les nanas qui déchirent !