#Mood : Les montagnes russes

Petite cigogne, il est rare que je te fasse un petit article mum’s talk, mood, ou je ne sais pas comment cela se définit finalement mais en ce moment j’ai besoin de t’exprimer des petites choses car qui sait peut être que toi aussi tu traverses des moments comme les miens.

Depuis quelque temps, je traverse une période de montagnes russes émotionnelles, je ne vais pas te raconter ma vie ici, déjà parce que cela n’aurait pas grand intérêt pour toi, mais aussi parce que finalement ce n’est pas le but de l’article.

Alors juste dans les grandes lignes, il y a eu l’arrêt total de l’allaitement de ma fille (oui je sais quatre ans c est mal c est énorme etc etc..) et la fin pour moi d’une période, dans ma tête ne voulant pas de troisième enfant pour des raisons de raison et non de coeur, la fin de cet allaitement c ‘était la fin de ma vie de maman de bébé, la fin d’une histoire, que ma raison fêtait avec joie et que mon cœur finalement pleurait beaucoup. Pour avancer il a donc fallu que j’accepte cette contradiction, que oui je n’avais plus envie de ne pas dormir la nuit et de me sentir grosse enceinte, moche, mais que malgré tout chaque bébé dans une poussette faisait des guilis-guilis à mon utérus en me faisant sourire niaisement….  Amis de la poésie je te salue.

Il y a eu les difficultés d’autoentrepreneuriat, oui être à son compte c’est compliqué je t’apprends rien, quand tu es un Bisounours, c’est encore plus dur, et quand en plus tu t’imagines que les gens seront au rendez vous et honoreront leurs jolies promesses encore plus…. mais finalement, cela m’a recentré sur l’essentiel, ce que je fais je le fais avec mon cœur, mon empathie, j’aime ça et si cela ne me permet pas de faire bouillir la marmite j’arrive à envisager sereinement de faire autre chose à côté pour me permettre de continuer, même si l’activité d’à côté est pour l’instant tout sauf accomplissante niveau personnel. Un sacrifice que je fais mais qu’il a fallu digérer aussi, et tu devineras jamais mon corps m’a fait comprendre qu’il fallait vraiment que je prenne le temps de digérer les choses, entorse… immobilisation, hypertension, hypotension, malaise…

Ensuite il y a eu des frayeurs du côté familial, une banale hospitalisation effrayante mais sans gravité, qui finalement m’a renvoyé à une réalité que je fuis depuis très longtemps, le moment présent oui j’essaye de m’y tenir, de m’y investir de m’y consacrer tout le temps, mais des fois … il y a cette image du temps qui s’enfuit, des choses, des gens que l’on perçoit inconsciemment comme immuables, inatteignables, intemporels… et qui finalement s’avèrent être juste humains, temporels, avec un début et une fin. On voudrait aider mais on est maladroit, notre inquiétude peut alors passer pour de l’infantilisation, de la vénalité même alors qu’on voudrait juste être là pour faire que tout soit parfait le plus longtemps possible.

Prendre conscience que l’éternité n’existe en rien, sauf dans les sentiments et le souvenir, qu’on ait bientôt quarante ans, c’est une sacré claque, et malgré tout… ça je dois t’avouer que je n’ai pas fini de le digérer, et qu’à part me recentrer sur les moments précieux, et le temps présent, j’ai la larme facile en ce moment et la fatigue au coin de l’oeil.

Il y a aussi eu de jolies rencontres, et des choses sympa pendant cette période évidemment, et je me focalise dessus dans les moments qui manquent un peu trop de couleur…

Enfin voilà, en ce moment c est un peu la tornade dans ma tête, et je t’avoue que je me serais bien passé de ce petit tour de montagne russe, je te déconseille ce parc d’attractions, il est vraiment pas terrible. Vivement que je retourne à Disneyland avec ma copine, vivement Noël et les fous rires avec les enfants, car tous les remèdes du monde, y compris les plantes (oui c est moi qui dit ça) n’arrivent pas à la cheville du câlin d’un môme … et des mots d’une amie. M’en veux pas j’ai pas fait d’illustrations cette fois-ci, les crayons ne me démangent pas beaucoup en ce moment 😉 Promis je te fais un article sélection de cadeaux pour te faire marrer un peu hein !

Et toi ça va sinon ?

 

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,
Previous Post Next Post

Comments

    • Judith
    • 30 novembre 2018
    Répondre

    Quel bel article … je te rejoins 100% on est nombreuses dans cet etat de crise existentielle en ce moment, courage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 shares
Magalie & Chloé, varoises

Magalie & Chloé, varoises

Bienvenue sur Au Jardin des Cigognes, un blog de mamans, pour toutes les nanas qui déchirent !