#Geekerie : Pokémon GO

Bon. Bon, BON. Tu commences à me connaître maintenant mais il est vrai que mon surnom de maman geek n’a jusque là, presque jamais été mis véritablement à l’honneur. Il est temps de faire quelque chose ! Qui dit geek, dit technophile et donc, accro à l’ordinateur, au téléphone, aux jeux vidéos et à bien d’autres.

Oui mais alors quoi ? Hé bien aujourd’hui, je vais te parler de cette application qui fait fureur depuis quelques mois déjà. Je veux bien sûr parler de Pokémon GO ! J’ai vainement tenté de ne pas la télécharger mais la tentation fut trop forte et me voilà dresseuse de passion ! Allez, je te raconte tout ?

AJDC Pokemon GoC’est mon cher et tendre qui a téléchargé Pokémon GO en premier, un soir, en Ecosse. Cet ingrat s’est absenté 1H30 dans les rues d’Inverness pendant que je gardais pepette qui faisait la sieste. Quand il est revenu, il m’a dit que le jeu était vraiment prenant. Nous en avions entendu parler sans vraiment se pencher sur la question mais je l’ai installé sans plus attendre sur mon téléphone.

La petite musique tant connue de Pokémon m’a replongée dans ma gameboy et je me suis prise au jeu en quelques minutes. Customisation rapide du personnage (en gros, homme ou femme et quelle couleur de vêtement), choix de la team et du Pokémon de départ, dit starter. Gotta catch ’em all ! Afin de tester l’application, nous avons planifié une longue promenade dans la ville le lendemain.

Si je trouvais le principe rigolo, j’avais peur de me lasser rapidement. Mais cette première chasse aux Pokémon a été plus que sympathique. Nous avons visité la ville tout en attrapant nos Pokémon et avons même croisé d’autres joueurs (à cette heure, ils sont partout, genre vraiment partout). Finalement, inutile de rester les yeux rivés sur l’application car lorsqu’un Pokémon apparaît, le téléphone vibre ou émet un son.

Ce qui me plaît surtout c’est qu’en fan absolue des premières versions du jeu, Pokémon GO permet de replonger dans les anciens Pokémon qui sont pour moi les meilleurs. Et puis, il faut être honnête, tout est vraiment bien fait. Des Pokéstop sont placés partout dans les villes, symbolisant des lieux culturels tels que des monuments, des statues ou des plaques de commémoration et permettent ainsi de refaire le stock d’objets comme les Pokéball (pour atrapper les Pokémon) ou même les oeufs. Les oeufs, késako ? Ce sont bien des oeufs Pokémon, oui oui. Tu veux les faire éclore ? Il va falloir marcher plusieurs kilomètres. C’est ça Pokémon GO. L’envie d’aller plus loin. Et toi qui détestait marcher te retrouve soudainement à faire plusieurs kilomètres par jour. Le sport, à quoi bon quand on a Pokémon GO ?

Mon amoureux et moi jouons à Pokémon GO tous les deux. Mais bon, il a pris énormément d’avance, ce qui me fait rager … J’AVOUE TOUT. Et puis, quand on en parle avec les copains joueurs, on est lancés pour des heures de conversation ! (Oui, des heures. A parler Pokémon) 😀

En bref, Pokémon GO, c’est vraiment sympa. Même à 27 ans. Même parents. Même que du coup, on a montré quelques épisodes des premières saisons de Pokémon à pepette pour la familiariser. Non parce que notre fille sera bien une geek. Un héritage important pour nous (je plaisante hein). A bientôt, les dresseurs !

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,
Previous Post Next Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 shares
Magalie & Chloé, varoises

Magalie & Chloé, varoises

Bienvenue sur Au Jardin des Cigognes, un blog de mamans, pour toutes les nanas qui déchirent !