#DIY : Les polaroïds des émotions

Petite cigogne, tu le sais, j’aime beaucoup la méthode d’éducation de Montessori,  mais il faut bien le reconnaître, c’est plutôt tendance en ce moment et les jouets fabriqués selon cette méthode voient leurs prix s’envoler … Tu risques fort de te retrouver avec un hochet en bois à 35€ car il est conforme aux conseils d’éveils de l’enfant de Maria … (oui je l’appelle par son prénom je me la pète grave).

Alors j’ai eu l’idée de faire un petit DIY qui ne coûte pas grand chose et qui aide l’enfant à exprimer ce qu’il ressent quand les mots ne sont pas encore là, tardent à venir, ou simplement ne veulent pas sortir (si, si à 7 ans cela marche aussi). Suis moi, c’est par ici que ça se passe.

Illustration_polaroidCe DIY est donc consacré à la réalisation des Polaroïds des émotions (oui le nom vintage est de moi, tu te doutes…). Je les ai élaboré selon le principe de Maria Montessori qui pensait que l’oralisation des enfants était primordiale pour leur épanouissement et leur bonheur. Moi je pense que c ‘est vrai jusqu’à 99 ans et plus si affinités (mais cela n’engage que moi …)

Le matériel (peu onéreux) :

– Une feuille de papier Canson Format A4
– Une règle , un crayon à papier, une gomme
– Une boîte de feutres
– Des ciseaux et de la colle
– Du papier joli pour l’arrière
– Des Feuilles transparentes adhésives pour protéger les cartes (Charlemagne, MaxiBuro, Culturama …)

Etape 1
Trace sur la feuille A4 des carrés de 8cm de côté (au crayon ou au feutre direct si toi tu sais faire des traits droits … chut), puis dans chaque carré, trace une forme de Polaroïd, pour ma part j’ai fait un pourtour de trois millimetres tout le tour sauf en bas ou j’ai laissé une marge de deux centimètres pour écrire l’émotion et imiter le style Pola !

Etape 2
Réfléchis aux émotions que tu veux utiliser, et dessine les petits personnages, qui te semblent le plus correspondre à ton petit monstre, dessins de bd, photos découpées, personnages de son livre ou dessin animé préféré (à fouiller sur le net). Pour les dessins, je conseille le crayon d’abord puis repasser au contour noir, laisser sécher et gommer.

Etape 3
Et là on s’amuse on colorie, ou on découpe ou on imprime et on colle, on fait un fond pour le Polaroïd ou pas (moi j’ai trouvé les dessins plus lisibles sur fond blanc). Et on laisse bien sécher.

Etape 4
Ensuite, on s’arme de son joli papier, on découpe des carrés de la même dimension (huit par huit pour les fainéants de la souris …) et on les colle au dos de chaque émotion.

Etape 5
Maintenant il ne te reste plus qu’à appliquer le papier adhésif de chaque côté pour protéger ton oeuvre des petites mains ou des grandes. Là si tu te loupes tu vas l’avoir mauvaise, ne pas trembler être calme, seule … (si tu connais quelqu’un qui a une plastifieuse c’est plus facile) et ensuite tu découpes autour de chaque Polaroïd et tu peux t’amuser avec ton schtroumpf.

Alors chez nous on s’amuse à les reconnaître juste grâce au dessin, on s’amuse à les imiter, à les faire deviner en les imitant, ou on les laisse à disposition pour aider quand on n’arrive pas à dire ce que l’on ressent.

Si tu veux me mettre en commentaires tes petites réalisations, c’est volontiers ! Et si tu n’as pas le temps et que tu galères à dessiner ou trouver les photos je te donne les miens (sois indulgente) : Polaroids des émotions AJDC

Evidemment si tu les vends et te fais une fortune sans me le dire je viendrais te tirer les orteils !

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Previous Post Next Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 shares
Magalie & Chloé, varoises

Magalie & Chloé, varoises

Bienvenue sur Au Jardin des Cigognes, un blog de mamans, pour toutes les nanas qui déchirent !