#Bébé : Le rituel du coucher

Je voulais te parler de quelque chose d’important, de quelque chose que les mamans connaissent bien, qu’elles redoutent aussi parfois, je veux bien sûr parler de l’heure du coucher de bébé. Tu sais, ce concept bien anarchique, qui te donne des cheveux blancs, des envies de meurtres, toussa. Oui, ne te cache pas, on passe toutes par là.

Non, je n’ai pas trouvé LE truc. Oui, il arrive que ma fille pleure encore la nuit, de temps en temps, mais je t’expliques un peu mes astuces (sans prétention, hein).

Illustration_rituelcoucherDepuis la naissance de mon bébé plus si bébé, il faut dire que le sommeil a toujours été ce qui me faisait le plus peur dans le fait de devenir parent. Je suis une grosse dormeuse, mon mari aussi et nos grasses matinées étaient d’une importance extrême. Oui mais ça, c’était avant. On ne va pas dire que c’est terminé définitivement mais il a fallu quelques temps pour remettre le rythme en place, ce qui me semble bien normal en fin de compte.

A notre retour de la maternité, après 5 jours intenses, nous avons décidé de garder pépette avec nous. Dans notre chambre. Dans notre lit. J’avais un allaitement difficile à mettre en place, je souffrais beaucoup lors des tétées et je me voyais mal m’épuiser à aller la chercher et à la remettre dans son lit. Elle est donc restée à mes côtés, pendant 3 ou 4 semaines. Jusqu’au moment où des douleurs dans le dos se sont manifestées, dues à ma position. Nous avons sorti la nacelle, que j’ai mis à côté du lit, de mon côté et nous avons opté pour l’étape 2.

On a commencé à me dire que la transition serait rude, qu’elle n’accepterait pas très bien le changement. PAS DU TOUT. Au contraire. Elle a commencé à espacer ses réveils, de quelques trentaines de minutes au début et petit à petit, de plusieurs heures. Notre fille est restée dans la nacelle pendant 3 mois. Mais si je n’avais plus mal au dos, je me réveillais assez fréquemment dans la nuit en plus des tétées, à chacun de ses sons (mère panique, bonjour) … Et un jour, souffrant de problèmes d’humidité dans la maison, nous avons découvert quelques moisissures dans notre chambre … Elle ne pouvait plus y rester. Nous sommes passés à l’étape 3.

Là encore, les proches et la famille m’ont dit qu’elle n’accepterait jamais. Encore une fois, tout s’est passé à merveille. Elle a accepté le grand lit alors qu’elle dormait dans la nacelle. Et moi qui me réveillais au départ plusieurs fois par nuit pour l’écouter, je me suis décidée à lui faire confiance. A nous faire confiance. Oui, mais voilà, malgré sa chambre à elle, pépette ne dormait que rarement avant 23H. Nous avions besoin de nous retrouver en tant que couple également et il a fallu trouver des solutions pour la faire dormir plus tôt.

• Nous lui avons donné des doudous. Elle en a choisi et adopté deux, en plus de la tétine, qui sont là pour apaiser les pleurs quand nous ne sommes pas dans sa chambre. Il a fallu quelques semaines bien sûr mais au bout d’un moment elle a compris qu’une fois dans le lit, les doudous faisaient office de petits compagnons.
• Nous avons utilisé une boîte à musique, qui a l’avantage de durer longtemps et petit à petit, elle a assimilé ces mélodies au moment du coucher.
• Nous avons décidé de la laisser pleurer. 5 minutes. 10 minutes. 15 minutes. Parfois plus. Au début, je dois avouer que c’était très dur pour moi et je culpabilisais. Il lui arrivait de s’endormir d’épuisement mais dans le cas contraire, elle revenait avec nous un moment, le temps de se calmer.
• Nous avons été fermes bien des fois, sentant le petit caprice, et lui avons expliqué les choses, la laissant dans son lit. Elle a râlé, joué les boudeuses à plusieurs reprises mais au final, je pense que ça lui a fait du bien de comprendre qu’elle ne peut pas toujours avoir ce qu’elle veut.

Tous ces éléments combinés, saupoudrés de patience et d’amour pour la voir aujourd’hui aller au lit vers 20H et se réveiller entre 7H et 8H. Je ne dis pas que nous n’avons jamais été fatigués, que nous avons fait cela avec calme et douceur tous les jours (comme tous les parents, on craque parfois) mais ce n’est pas une enfant perturbée et elle apprécie énormément sa chambre et le moment où il faut aller au dodo. Et toi, tu as connu ça aussi ?

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,
Previous Post Next Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 shares
Magalie & Chloé, varoises

Magalie & Chloé, varoises

Bienvenue sur Au Jardin des Cigognes, un blog de mamans, pour toutes les nanas qui déchirent !